top of page

Mes bijoux et pierres naturelles

  • Photo du rédacteurAttila

Boléite, tout savoir sur les propriétés en tant que minéral, ainsi que sur son histoire, ses caractéristiques et ses prix

La boléite est une pierre précieuse peu connue du grand public, mais parmi les collectionneurs de minéraux et de pierres précieuses rares, elle est connue pour sa coloration étonnante.


La boléite est un bleu foncé étonnant, allant de l'indigo au bleu de Prusse. Outre ses couleurs, les collectionneurs recherchent la boléite pour sa composition particulière (avec des quantités élevées de plusieurs métaux) et son intrigante structure pseudo-cubique gemme.


La boléite est très rare sous forme cristallisée, ne dépassant souvent pas 2 cm. Les pierres précieuses en boléite taillée sont encore plus rares, et les bolets transparents à facettes sont incroyablement rares.


Vous voulez en savoir plus ? Lisez la suite pour tout savoir sur les propriétés de la boléite en tant que minéral et pierre précieuse, ainsi que sur son histoire, ses propriétés et ses prix.


À propos de la pierre de boléite

La boléite est une pierre semi-précieuse très rare, connue presque exclusivement des collectionneurs. Elle est également connue sous le nom d'argentopercilite, qui signifie perlite d'argent. La percillite est un mélange de boléite et de pseudoboléite.



Pierre naturelle Boléite
Boléite 1


En ce qui concerne les utilisations de la boléite, elle a été découverte pour la première fois dans des mines de cuivre et a servi de minerai très mineur d'argent, de cuivre et de plomb.


Aujourd'hui, elle est toutefois trop rare pour être utilisée comme minerai.


Spécifications et caractéristiques de la boléite

En termes généraux, la boléite est un minéral halogéné complexe. Les halogènes sont des composés formés lorsqu'un acide halogéné (tel que l'acide chlorhydrique) réagit avec une base. Les autres minéraux halogénés sont l'halite et la fluorite.


Plus précisément, la boléite est de l'hydroxychlorure de potassium, de plomb, d'argent et de cuivre. L'Association minéralogique internationale (IMA) a confirmé la formule suivante pour la boléite : KAg9Pb26Cu24Cl62(OH)48.


Les versions antérieures de la formule n'incluaient pas le potassium et incluaient l'eau, par exemple la formule Pb26Ag9Cu24Cl62(OH)47-H2O.


En ce qui concerne le comportement cristallin de la boléite, la pierre forme généralement des cristaux cubiques, parfois avec des surfaces modifiées. Dans certains cas, on observe la formation de jumeaux pénétrants pseudo-cubiques le long de trois angles perpendiculaires et croisés. De nombreux exemples de boléite se présentent sous la forme de petits cristaux sur une matrice formée à partir d'une roche hôte ou d'un autre minéral, tel que l'anglicite.


Le système cristallin de la pierre n'est pas totalement cohérent. Certains le classent comme isométrique (cubique), d'autres comme tétragonal et seulement pseudo-cubique.


Les minéraux apparentés ayant la même forme cubique bleu vif et la même structure cristalline complexe sont la pseudoboléite, la cumengite et la diaboléite.


Caractéristiques de la boléite :

Dureté Mohs : 3-3,5

Couleur : indigo, bleu de Prusse ou bleu-noir.

Structure cristalline : isométrique/cubique ; parfois classée comme tétragonale.

Brillance : vitreuse ou nacrée

Transparence : de transparent à opaque

Indice de réfraction : 2,03-2,05

Densité : 5,05

Clivage : [001] parfait, [101] bon.

Fracture : inégale/irrégulière

Rayure : bleu verdâtre

Luminescence : aucune :

Pléochroïsme : Aucun